ÉQUIPE ET
ARTISTES INVITÉ·E·S

claire site.jpg

Claire Rose Barbier  

Née en 1982 à Paris, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2006, atelier Richard Deacon. Vit et travaille en Centre Bretagne.

Depuis son diplôme, Claire Rose Barbier poursuit son travail de sculpteur,  entre le travail d’atelier et les résidences (Angleterre, Sénégal, Finlande…).

Musicienne 5 ans au Giffords Circus, song-writer, chanteuse, elle a produit/créé un EP avec son groupe « Les Barbiers » en 2016.

Participe à de nombreuses expositions personnelles, et collectives, en France et à l’étranger.

gaelle ben hocine.JPG

Gaëlle Ben El Hocine est graveuse. Elle est membre permanente de l’atelier Les Lilas à Montreuil et de l’artothèque Les Moyens du bord à Morlaix. Elle vit à Taulé en Bretagne. Du petit livre en boîte de sardines au livre relié, chaque technique la mène sur des chemins et des univers différents. Elle mène des expériences autour de l’impression, du papier et des couleurs, sur du bois gravé. Les impressions peuvent être brutes, pleines d’énergie ou aller vers beaucoup de légèreté. Elle a souvent travaillé avec des structures éducatives ou sociales, ainsi qu’en milieu pénitentiaire.

elise-hallab_edited.jpg

Élise Hallab vit et travaille à Nantes. Après avoir effectué ses études d’art entre Brest, Nantes et Bruxelles, elle poursuit ses travaux en édition et sérigraphie. Depuis 2015, elle explore les potentialités des encres naturelles en sérigraphie à partir de cueillettes et de collectes de végétaux. Ses travaux artistiques collectifs ou personnels questionnent les notions de paysage, de couleur et de saisonnalité en relation avec la matière première.

En arpentant lepaysage, Élise Hallab glane au gré des saisons feuilles, fleurs, fruits, écorces, matériaux utilisés pour la fabrication des couleurs. À partir de ses récoltes, elle obtient un jus coloré qui est travaillé pour être utilisé comme encre de sérigraphie.

Au travers de son protocole de travail, elle expérimente un retour au geste artisanal des origines de la peinture et de la teinture. Cette recherche aux sources de la couleur se couple avec une lecture de l’histoire des jardins : quelles sont ses origines, ses dessins, comment est-il composé ? Les aplats de couleurs s’organisent et se répondent comme on composerait un jardin.

 
 
perrine le querrec.jpg

Perrine Le Querrec écrit de la poésie et de la prose. Sa langue est une architecture de silences, de trous et de pliures. Langue des minorités, immédiatement politique et entraînant une solidarité active, ses écrits dansent sur la corde raide. Tout y est une question de vie ou de mort. L’espace de la page et les archives prennent une part vivante et indispensable à son écriture. Sur sa route elle a rencontré le photographe Mathieu Farcy : ils forment le duo PLY, une interrogation sur les possibles et les limites du pli entre l’image et le mot.  Avec le contrebassiste Ronan Courty, d’autres interrogations se soulèvent, à coups d’archet, de gestes et de respiration, pour une déconstruction active des formes narratives.

Dernières parutions : Feux, Éditions Bruno Doucey ; Les trois maisons, Éditions d’en bas ; La Bête, son corps de forêt, Éditions Les Inaperçus ; Vers Valparaiso, Éditions Les Carnets du dessert de lune ; Rouge pute, Éditions La contre allée.

oona site.jpg

Oona Spengler est réalisatrice. Née à Paris, elle vit et travaille aujourd’hui en Centre Bretagne. Diplômée en art dramatique, en cinéma documentaire et en littérature, elle construit un parcours au croisement de plusieurs formes d’expression. Elle a réalisé des documentaires sous forme de films (Les partenaires invisibles), livres (Les Cicatrices), radio (Tapage carcéral)... Elle a également réalisé des installations d’art-vidéo (Les Commerçants, Obscenitas) et un ciné-concert (Le Chemin de l'arc-en-ciel).
Elle est aussi médiatrice culturelle. Elle collabore avec diverses structures et associations. Ses interventions (ateliers d’écriture, d’éducation à l’image, réalisations documentaires …) jouent un rôle essentiel dans son engagement local.